Parcours croisés et regard commun

Notre projet a vu le jour en 2009, et fait écho à notre volonté de médiatiser l'engagement local contre l'exclusion en Asie du Sud-est. Il est la synthèse de deux parcours, et l'expression d'une vison commune de la solidarité.

Lire l'article consacré au projet sur le site de Frères des Hommes!

Respectivement engagés, il y a quelques années, dans des associations locales (éducation populaire à Nantes pour l'un, intervention en milieu carcéral à Nanterre pour l'autre), nous sommes issus d'un même master professionnel dans la communication des métiers de la solidarité (Université Lyon II Lumière).  Nous avons eu tous deux l'occasion de réaliser des stages et volontariats en Asie et en France, au sein d'ONGs et d'associations de solidarité; ces expériences nous ont poussé à nous interroger sur les mécanismes de l'exclusion sociale à travers le monde, et sur les différentes possibilités de la prendre en charge. Décidés à recentrer notre engagement au niveau local, et à accompagner des personnes en situation de grande exclusion en France, nous avons ensuite travaillé environ deux ans auprès de sans-abris à Lyon, dans une association d'accueil, d'hébergement et de réinsertion.

De nos parcours croisés, nous avons tiré un même constat: l'engagement solidaire prend tout son sens lorsqu'il est local, et qu'il s'inscrit dans une réelle volonté de faire changer un cadre de vie que l'on connait, une société dans laquelle on vit chaque jour, pour en réduire les injustices et en combattre les inégalités.

Résolument attirés par l'Asie, nous avons choisi de poursuivre notre cheminement en allant à la rencontre d'autres solidarités locales, en Asie du Sud-est. Pas comme acteurs cette fois, mais comme témoins attentifs, prêts à retranscrire ce que font ceux qui, là-bas, essayent de changer leur village, leur ville, ou leur pays.

Ce projet n'aurait pu voir le jour sans le concours actif de Frères des Hommes, notre partenaire principal, qui nous soutient depuis plus d'un an: conseils méthodologiques, mise en réseau partenariale, diffusion des contenus...le soutien de l'ONG est multiforme, et nous assure un appui pertinent.

Nos partenaires

ville-de-lyon    vaf    fedina    aosed    kpa

Logo-Region-en-couleurs-fichier-jpg-haute-definition      logo alter      logo resacoop 

Suivez-nous!

powered by contentmap

Ils/Elles s'engagent!

  • Dewi, vice Secrétaire générale, KPA, Jakarta, Indonésie: "En m'engageant avec KPA en 2007, j'ai compris que l'Indonésie est avant tout un pays agricole, même si nos dirigeants n'en tiennent pas compte".

    Dewi, vice Secrétaire générale, KPA, Jakarta, Indonésie: "En m'engageant avec KPA en 2007, j'ai compris que l'Indonésie est avant tout un pays agricole, même si nos dirigeants n'en tiennent pas compte".

  • Dwi Agus, Chargé de campagnes, KPA, Jakarta, Indonésie : "Depuis des années, je vois comment vivent les gens ici, et j'en suis triste. Mon engagement est plus qu'un job, c'est un moyen de protester".

    Dwi Agus, Chargé de campagnes, KPA, Jakarta, Indonésie : "Depuis des années, je vois comment vivent les gens ici, et j'en suis triste. Mon engagement est plus qu'un job, c'est un moyen de protester".

  • Iwan, Secrétaire général, KPA, Jakarta, Indonésie : "J'ai embrassé la cause paysanne dès la fin de mes études, car l'accès à la terre est au coeur de toutes les difficultés sociales que connait l'Indonésie aujourd'hui".

    Iwan, Secrétaire général, KPA, Jakarta, Indonésie : "J'ai embrassé la cause paysanne dès la fin de mes études, car l'accès à la terre est au coeur de toutes les difficultés sociales que connait l'Indonésie aujourd'hui".

  • Andri, Chargé de campagnes et de recherches, KPA, Jakarta, Indonésie : "Le gouvernement refuse d'agir au sujet de l'accès à la terre, bien que ce soit un problème fondamental. On essaye donc de créer un vrai changement social par nos actions".

    Andri, Chargé de campagnes et de recherches, KPA, Jakarta, Indonésie : "Le gouvernement refuse d'agir au sujet de l'accès à la terre, bien que ce soit un problème fondamental. On essaye donc de créer un vrai changement social par nos actions".

  • Roy, Secrétaire, KPA, Jakarta, Indonésie: "Depuis l'université, je suis engagée dans les mouvements étudiant et ouvrier. Aujourd'hui, je veux en apprendre davantage sur la cause paysanne, pour continuer à lutter contre les injustices".

    Roy, Secrétaire, KPA, Jakarta, Indonésie: "Depuis l'université, je suis engagée dans les mouvements étudiant et ouvrier. Aujourd'hui, je veux en apprendre davantage sur la cause paysanne, pour continuer à lutter contre les injustices".

Like us!

Nous contacter

IMG 1974 640x427 76x51

lesreporterssolidaires@gmail.com

Plus d'infos et de photos sur Facebook: Les reporters solidaires